Des espaces de découvertes

Descriptif : Le Mont de Cordon est le relief le plus au sud du massif du Bugey : le parcourir c'est être sur une petite île qui domine la plaine du Rhône. Du haut du belvédère, vous apercevrez, dissimulé sous l'épaisse végétation, le Rhône naturel classé en Réserve Naturelle et le canal hydroélectrique, soulignant la commune de Brégnier Cordon. Cette balade est aussi un voyage dans le temps : vous observerez les stries glaciaires et apercevoir une petite tourbière perchée, installée ici grâce aux argiles déposées ici il y a 11 000 ans !

Cliquez sur les coordonnées GPS

Descriptif : La promenade vous fera partir d’un joli point de vue sur le Rhône pour ensuite parcourir un de ses bras secondaires : la lône des Cerisiers. La suite du parcours fait longer la Bièvre, petit ruisseau venu des terres froides avant de monter légèrement observer la plaine du Rhône et le Bugey depuis un point de vue. Des bornes ludiques ont été implantées pour s’amuser et apprendre tout au long du parcours.

Cliquez sur les coordonnées GPS

Description : Durant le parcours, vous marcherez dans l’ancien lit du Rhône que le fleuve a abandonné il y a plus de 300 ans. Vous pourrez apercevoir, dans une belle ambiance forestière, les nombreux milieux ouverts qui sont gérés pour maintenir un important cortège de plantes rares et protégées. La fin du parcours vous fera longer un petit canal et quelques passerelles. N’oubliez pas de lever les yeux pour voir la spécificité des boisements humides que vous parcourrez !

Cliquez sur les coordonnées GPS

Descriptif :Le sentier des trois rives vous permet de partir à la découverte de milieux naturels. Le cours d’eau que vous allez suivre a été réalimenté il y a peu, en faveur de la biodiversité. Votre marche vous mènera de l’ancienne lône de Saint-Didier jusqu’à la confluence du Guiers, que vous aurez le plaisir de longer lors du retour. Ouvrez l’œil, en plus des oiseaux du bord du Rhône vous pourrez avoir de jolis points de vue sur le Bugey.

Cliquez sur les coordonnées GPS

Descriptif : La forêt d'Evieu est une chênaie implantée sur des argiles fluvio-glaciaires anciennes. Ce sol imperméable retient les pluies d'automne et de saison, puis s'évapore en été. Le paysage de ce milieu boisé est donc changeant au fil des saisons. Cette forêt s'illustre de façon singulière par ce fonctionnement qui donne une quantité d'habitats à des champignons et des insectes rares. Cette forêt n'a pas d'équivalent dans le secteur du Haut-Rhône, elle fait partie de la Réserve Naturelle du Haut-Rhône français.

Cliquez sur les coordonnées GPS

Descriptif :L’Étang Gardeur est une relique de l’ancien cours du Rhône, corsetée par une digue et deux routes. Entre ces trois levées, seul un délaissé humide subsiste, vestige du fleuve qui accueille encore aujourd’hui un écosystème d’une remarquable richesse. Composé de plusieurs plans d’eau sertis de prairies humides, le site accueille près d’une trentaine d’espèces de libellules et plusieurs plantes protégées.

Cliquez sur les Coordonnées GPS

Descriptif : Entre Rhône et montagnes, l’Etang Bleu est au cœur de paysages remarquables. Portion du fleuve isolée au XIXe siècle par une digue, ce site est peu à peu devenu un écosystème quasi autonome qui accueille une flore et une faune typique et diversifiée, dont les berges ont été restaurées par le Syndicat du Haut-Rhône en 2020. Un itinéraire pédagogique expliquant son histoire et son milieu a également été installé sur les pontons et le platelage, aménagés lors de la restauration de sa guinguette.

Cliquez sur les coordonnées GPS

Descriptif : Au départ du parking de l’église de Yenne, suivez l’itinéraire balisé et partez à la découverte du Rhône et de ses mystères. Ses paysages majestueux se composent de forêts alluviales et de lônes qui accueillent une diversité d’espèces. Guidés par une série de bornes pédagogiques qui s’accompagne d’un livret de découverte et d’un jeu pour les enfants, disponibles auprès de l’office de tourisme de Yenne. 

Cliquez sur les coordonnées GPS

Descriptif : Depuis 2016, la Dorches et la Vézeronce ont été labellisées rivières sauvages et classées Espaces Naturels Sensibles du département de l’Ain pour la qualité exceptionnelle de leur milieu. Elles abritent des populations d’espèces patrimoniales comme le sonneur à ventre jaune ou l’écrevisse à pattes blanches. Le Syndicat du Haut-Rhône mène des études pour mieux comprendre les liens qui existent entre les eaux souterraines karstiques et les eaux superficielles. 

Cliquez sur les coordonnées GPS

Descriptif : Séparée de la plaine par une petite lône, cette île est composée d’une forêt alluviale, d’une roselière et d’une zone ouverte anciennement colonisée par la renouée du Japon. Le broyage répété de cette espèce exotique envahissante depuis plusieurs années a porté ses fruits puisque l’espèce à disparue de certains secteurs. Elle a aussi considérablement régressé sur les autres, ce qui permet la réactivation des successions végétale au profit de la forêt.

Cliquez sur les coordonnées GPS

Description : Le seuil de Yenne a été construit par CNR dans les années 1980, suite à la demande locale de maintenir une hauteur d’eau à vocation paysagère et touristique devant le bourg de Yenne. Il joue également un rôle de stabilisation du fond du lit du Rhône et de maintien de la nappe phréatique à un niveau constant. En outre, le seuil est équipé d’une VLH et d’une rivière artificielle permettant la pratique sportive du kayak. Sur ce secteur, le Rhône coule au cœur des gorges de la balme, patrimoine géologique de Rhône-Alpes. Les falaises abritent une faune rupestre à enjeux, notamment d’importantes colonies de chauve-souris. Sur le volet aquatique le Syndicat du Haut-Rhône porte un projet de restauration de la continuité piscicole puisque le seuil aujourd’hui un obstacle à la circulation des poissons.

Cliquez sur les coordonnées GPS

Descriptif : Situé sur la commune de Murs-et-Gélignieux dans l’Ain, le marais des Planches est une tourbière de type bas marais alcalin. Elle offre sur plus de 8 hectares une mosaïque de milieux humides tout à fait remarquable à l’échelle du bas-Bugey. Géré depuis 2013 par le Syndicat du Haut-Rhône, le site abrite un habitat naturel d’intérêt communautaire prioritaire inscrit au site Natura 2000 « Forêts alluviales et lônes du Haut-Rhône ». Cet habitat exceptionnel est constitué par un ensemble de milieux naturels et d’espèces d’intérêt majeur au niveau régional et national.

Cliquez sur les coordonnées GPS

Descriptif : Situé au cœur d’une réserve de pêche, ce secteur est particulièrement intéressant puisqu’il permet de voir différents éléments structurant le paysage du Haut-Rhône. D’un côté, le canal d'amenée à l’usine, encadré par des digues massives, de l’autre le Rhône court-circuité de Belley, c’est-à-dire le tronçon naturel du fleuve allant de Chanaz à Brens. Grâce aux pistes existantes, il est possible de longer le Séran, affluent qui rejoint le Rhône via un siphon passant sous le canal pour se jeter dans le complexe lône de Moiroud / lône des Luisettes. Les enrochements submersibles du XIXe siècle sont également visibles en amont de l’Ile Piolet. Prenez le temps d’observer les différents milieux : chenal, lône courante, lône stagnante, forêt alluviale.

Cliquez sur les coordonnées GPS 

Descriptif : La digue de Massignieu-de-Rives est un ouvrage de protection contre les inondations du Rhône situé au hameau de Rives, en aval du Pont de Lucey, au bord du Rhône court-circuité. Construit en 1967 et initialement constitué d’un mur béton, cet ouvrage a fait l’objet de travaux de réhausse par l’ajout d’un remblai adossé au mur béton suite à la crue de 1990. Avant la construction du pont de Lucey en 1938, la traversée du Rhône se faisait en bac à traille au sud du hameau de Rives jusqu’à la rive savoyarde.

Cliquez sur les coordonnées GPS

DescriptifLa digue de Picollet fut construite au XVIIIe siècle pour protéger la plaine alluviale de Motz et Serrières en Chautagne contre l’érosion latérale et les inondations. Cette digue sarde, maçonnée et en pierre de taille a toujours un rôle de protection contre les inondations de la plaine de Chautagne, c’est pourquoi elle fait l’objet d’une surveillance en période de crue du Rhône.

Cliquez sur les coordonnées GPS

Descriptif : La plaine agricole de Peyrieu a accueilli les premiers aménagements agroécologiques portés par le Syndicat du Haut-Rhône. Plus de 1100 mètres de haie et 11 mares ont ainsi complété les infrastructures agroécologiques, initiées par deux exploitations agricoles partenaires. Depuis, plusieurs haies, mares, bandes et jachères fleuries ont été réimplantées sur une vingtaine d’exploitations du territoire. Ces aménagements permettent de restaurer des corridors biologiques entre le fleuve et ses contreforts, pour des profits mutuels pour la biodiversité et l’agriculture.

Cliquez sur les coordonnées GPS

DescriptifLe défilé de Malarage laisse passer le Rhône dans une dernière gorge rocheuse, totalement sauvage. Entre deux falaises calcaires, le cours d'eau est contraint : ici le fleuve qui s'étale sur près de 400 mètres plus à l'amont ne fait plus que 30 mètres de large. Le secret ? Le fleuve est ici profond de près de 20 mètres. C'est le secteur le plus à l'aval de la Réserve Naturelle du Haut-Rhône français.

Cliquez sur les coordonnées GPS

 

Descriptif : Dans un paysage fortement marqué par l’activité agricole intensive, le marais de Truison est constitué d’un ensemble d’habitats naturels tout à fait remarquable dans la plaine du Haut-Rhône : prairies naturelles de fauche, aulnaie, fossés, mares ... Ces milieux abritent encore des espèces rares et menacées comme l’ail anguleux et l’hottonie des marais pour les plantes ou le coléoptère aquatique. Des actions de maitrise foncière menées conjointement par le CEN, le Syndicat du Huat-Rhône et la commune de Champagneux ont permis l’acquisition de parcelles d’intérêt.

Cliquez sur les coordonnées GPS

Descriptif : Situé au confluent du Fier et du Rhône, l’espace Sport et Nature du Fier d’une surface de 31 ha faisant partie du site Natura 2000 « Forêts alluviales et lônes du Haut-Rhône », dont l’animateur est le Syndicat du Haut-Rhône. La richesse écologique du site provient du contraste entre milieux terrestres et fluviaux. Le site est attractif pour la flore et la faune sauvages, ainsi que pour plusieurs espèces d’oiseaux rares et menacés. Il présente la particularité de concilier les activités touristiques de loisirs avec la découverte et la préservation des richesses écologiques (sentier et observatoire ornithologique – refuge LPO, Conservatoire des Espaces Naturels de la Savoie). 

Cliquez sur les coordonnées GPS

Descriptif : Depuis le Grand Colombier, il s’agit d’une vue exceptionnelle sur la zone d’expansion des crues du Rhône. On aperçoit le Lac du Bourget (plus grand lac naturel de France) qui s’écoule via le canal de Savières vers le fleuve en fonctionnement normal.  On distingue les tronçons de Rhône naturel, dit court-circuités par les barrages et les canaux d’amenée aux usines.

Cliquez sur les coordonnées GPS

Descriptif : Depuis le Belvédère des Fils, à Saint Maurice de Rotherens, s’ouvre une vue exceptionnelle sur le Rhône, les aménagements hydroélectriques et la plaine inondable. Plus en aval commence la Réserve Naturelle Nationale du Haut-Rhône français.

Cliquez sur les coordonnées GPS

légende de la carte du territoire du Haut-Rhône
Découvrir
dépliants, flyers et brochures

Ressources